Démarrer :: Tous les articles :: Ajouter un nouvel article :: Extended Search

Ajouter une nouvelle traduction

[original] metal-immortel.com: Nightwish (Tuomas) (2006-07) - Interviews

metal-immortel.com
-the lord

Groupe en stand-by parti à la recherche d’une chanteuse, Nightwish fait patienter ses fans avec End Of An Era, le DVD de l’ultime concert donné avec l’emblématique Tarja Turunen. Le moment était idéal pour prendre des nouvelles de Tuomas Holopainen afin d’y voir plus clair pour la suite des événements mais également de revenir sur une période douloureuse de la carrière du claviériste.

-the lord : Question rituelle pour toutes les interviews que tu dois donner en ce moment : pourquoi est-ce que vous avez viré Tarja Turunen et non pas son manager alors que d’après toutes les déclarations du groupe c’était lui qui semblait poser problème ?
Tuomas Holopainen (claviers) : (rires) C’est un sujet dont je ne prefère pas trop parler actuellement. La situation était compliquée du fait que son manager était également son mari. Comment virer un mari (rires) ? Il n’y a pas grand chose à dire à ce sujet puisque tous les éléments sont dans la lettre que nous lui avons remise et que nous avons publiée sur Internet.

-the lord : Le DVD End Of An Era est la representation de votre dernier concert à ce jour et surtout le dernier avec Tarja. Quels sont souvenirs gardes-tu de cette soirée pour le moins spéciale ?
Tuomas Holopainen : J’ai des sentiments partagés en me remémorant ce concert. J’ai revu le DVD avec la presse hier et cela a encore provoqué en moi de vives émotions alors que je l’avais déjà regardé une dizaine de fois. Malgré tout ce qui se passait dans nos têtes, je pense qu’il s’agit du meilleur concert que nous ayons donné durant toute notre carrière. J’ai simplement profité du dernier show avec Tarja sans trop penser à ce qui allait se passer à la fin des deux heures… Je crois que notre enthousiasme se voit assez nettement à la vision du DVD.

-the lord : On sait que tu es un éternel perfectionniste alors d’un point de vue technique, es-tu satisfait du DVD End Of An Era ?
Tuomas Holopainen : Très. Je n’y apporterais aucun changement même si on peut trouver le montage un peu trop hâché. C’est toutefois conforme à la volonté du réalisateur de mettre beaucoup de mouvement. Il n’y a que les bonus qui ne soient pas incroyables… Le documentaire –ce terme est même un peu fort- n’apporte pas grand-chose puisqu’il s’agit simplement du film de deux types qui nous suivaient partout pendant la tournée en Amérique Du Sud. Mais notre manager et le label insistaient pour que nous incluions quelque chose sur le DVD en plus du concert. Même si ce documentaire est un peu ennuyeux, on sent bien que le groupe était déjà déprimé à ce moment-là de la tournée.

-the lord : Le fait que ce soit le dernier concert avec Tarja t’a-t-il donné une motivation supplémentaire de donner le meilleur de toi-même ?
Tuomas Holopainen : Absolument. Et d’ailleurs, tout le long du documentaire et du concert en lui-même, il y a un arrière goût amer…

-the lord : As-tu déjà écouté de démos de chanteuses qui pourraient remplacer Tarja ?
Tuomas Holopainen : Oui. J’ai été extrêmement surpris par le nombre de démos reçues. J’ai déjà écouté quatre cents ou cinq cents d’entre elles ! Chaque jour j’en reçois environ quinze ou vingt supplémentaires (rires). C’est beaucoup de travail mais c’est également très amusant d’écouter tout cela. Il y a certaines chanteuses qui sont très bonnes mais aucune décision n’a encore été prise. Nous ne voulons pas nous presser inutilement et nous ne pensons pas annoncer une remplaçante avant la fin de l’été.

-the lord : Du côté du groupe, est-ce qu’un profil-type a été dressé de la candidate idéale ? Comment t’y prends-tu pour juger les démos ?
Tuomas Holopainen : Je n’ai pas de profil-type. Du moment que c’est une femme, elle peut avoir à peu près n’importe quel style. Le plus important est qu’elle possède une voix polyvalente et que ce soit une personne sympathique, confiante, charismatique mais également humble. Nous ne cherchons pas forcément une cantatrice ! En fait, nous rechercherions plutôt l’inverse puisque la dernière chose que nous voulons est un clone bon marché de Tarja. Tarja représente les dix premières années de Nightwish mais à partir de maintenant nous allons avoir un style légèrement différent.

-the lord : Est-ce que tu as repéré des chanteuses déjà établies dans des groupes existants ou est-ce que la future chanteuse se trouve forcément parmi les démos que tu as reçu ou recevras ?
Tuomas Holopainen : Nous n’avons encore contacté personne. Nous avons déjà suffisamment de chanteuses potentielles parmi toutes ses démos pour ne pas se donner du travail supplémentaire.

-the lord : Est-ce que tu comptes utiliser davantage Marco Hietala, bassite et second vocaliste, à l’avenir ?
Tuomas Holopainen : Marco sera bien évidemment de la partie pour le prochain car j’adore sa voix et la façon dont on peut l’employer pour faire un constraste avec le chant féminin. Néanmoins, Nightwish sera toujours principalement orienté vers le chant féminin donc Marco n’apparaîtra que de temps en temps. En live, il faut veiller à ne pas trop l’utiliser non plus –quatre ou cinq morceaux au grand maximum- sous peine que ça lasse les spectateurs.

-the lord : Quel est ton avis sur Once, environ deux ans après sa sortie ?
Tuomas Holopainen : Même si je me rends compte de certaines erreurs après coup, j’aime toujours énormément ce disque. Je pense que j’aurais pu améliorer quelques détails mais je ne pouvais sans doute pas mieux faire à l’époque. C’est rassurant que je ne sois pas satisfait complètement de cet album : ainsi pour le prochain j’ai des ambitions encore plus grandes. Je suis heureux que chaque album marque une progression nette en termes de qualité.

-the lord : Est-ce que tu penses avoir été trop loin dans la voie orchestrale sur Once ? Le prochain sera-t-il aussi symphonique ?
Tuomas Holopainen : Je ne crois pas que Once soit trop orchestral malgré le fait que cette opinion soit assez répandue. L’orchestre et la chorale seront sans aucun doute possible sur le prochain album car c’est la « patte Nightwish ». Il est même très vraissemblable que ces éléments prennent encore plus d’importance à l’avenir.

-the lord : Vu le succès rencontré à travers le monde par Once et le fait que Tarja ne soit plus de la partie, est-ce que tu ressens une certaine appréhension à l’idée d’écrire de nouvelles chansons ?
Tuomas Holopainen : Je n’ai pas peur du tout. J’ai déjà tout écrit pour le prochain album et j’ai déjà fait une démo avec quinze chansons pour que le reste du groupe écoute tout cela. L’inspiration m’est venue très facilement après les événements de la fin de l’année dernière. Je suis confiant car avec le départ de Tarja, ma conscience est totalement libérée et je peux me consacrer entièrement à la musique. Ca n’avait jamais été aussi simple pour moi de composer puisque les quinze titres ont été écrits en quatre mois.

-the lord : Je sais que ça n’a pas toujours été aussi simple pour toi de composer, alors où vas-tu chercher l’inspiration quand cette dernière ne vient pas à toi ?
Tuomas Holopainen : Généralement elle me vient tout le temps naturellement. Quand ce n’est pas le cas je vais faire un tour dans la forêt, je lis un livre ou je regarde un film. Lorsqu’un événement majeur se passe dans ma vie, je fourmille souvent d’idées. Il s’est passé tellement de choses depuis six mois que je te laisse imaginer tout ce qu’il y aura à découvrir sur le disque… En ce qui concerne les paroles : au moment où je les écris, elles reflètent systématiquement ce que je traverse. La musique et les paroles sont donc étroitement liées au sein de Nightwish.

-the lord : En ce qui concerne la production et les arrangements, dans quelle direction comptes-tu aller avec le nouvel album ?
Tuomas Holopainen : Ce sera sans doute la suite logique de Once : beaucoup de couches et un son grandiloquent. Il y aura plusieurs morceaux très impressionnants et épiques mais aussi des ballades. Nous passerons en revue pas mal de styles comme nous l’avons toujours fait jusque-là. La véritable nouveauté résidera sûrement dans quelques morceaux extrêmements directs, des « shockers » comme j’aime à les appeler. Je pense que personne ne s’attendait à ce que Nightwish écrive ce genre de chansons ; ça devrait les surprendre. Mais il est encore trop tôt pour avoir une vue précise de cet album.

-the lord : Dans une interview récente tu décrivais les chansons comme un mélange de Linkin Park, Rammstein et Carmina Burana… C’est vrai (rires) ?
Tuomas Holopainen : (rires) C’est une description qui convient très bien à une chanson mais c’est exagérer que de comparer tout l’album à cela. Les gens prennent toujours les propos tenus en interview tellement au sérieux que je voulais volontairement provoquer des réactions ! Linkin Park et Rammstein sont bien présents mais il ne faut pas que nos fans s’inquiétent pour autant car j’aime beaucoup la direction prise par les nouvelles chansons. Le retour de la part du reste du groupe est également très bon.

-the lord : Est-ce que les autres membres du groupe ont proposé quelques idées et, si oui, ont-elles été retenues ?
Tuomas Holopainen : Comme par le passé, Marco et Empuu ont proposé quelques riffs.

-the lord : Quand est-ce que vous comptez sortir ce prochain album ? Si celui-ci met trop de temps à venir, est-ce que vous envisagerez de faire un EP ou un single où seul Marco Hietala chanterait ?
Tuomas Holopainen : Nous ne sortirons sans doute jamais rien avec seulement Marco car comme je le disais toute à l’heure nous sommes connus pour notre chant féminin avant tout. Nous avons déjà réservé le studio afin que l’album soit prêt au début de l’année prochaine. Tout cela dépend bien entendu de la rapidité que nous aurons à remplacer Tarja car ce n’est pas une décision à prendre à la va-vite. Si nous avons besoin de cinq ans, nous les prendrons.

-the lord : Parlons maintenant de ton parcours musical : qu’est-ce qui t’as poussé à jouer des claviers ?
Tuomas Holopainen : Je pense que c’est ma mère car c’est une professeur de piano (rires). Elle a commencé à m’apprendre les rudiments lorsque j’avais six ans et un an plus tard j’ai été pris dans une école de musique.

-the lord : Etait-ce ton premier instrument ? En règle générale, les musiciens ne tombent jamais sur le bon instrument du premier coup…
Tuomas Holopainen : Tu as raison car mon instrument principal était la clarinette. J’apprenais en même temps que le piano. J’ai joué de la clarinette pendant douze ans et je suis devenu assez bon mais au fond j’ai toujours préféré le piano. Je n’ai jamais été passionné par la clarinette et je n’en ai plus joué depuis dix ans. Je joue actuellement de plus en plus de guitare mais je ne suis pas spécialement bon. Je m’améliore bien que je ne connaisse que trois accords ! Pour les nouvelles compositions j’ai utilisé la guitare bien plus que sur les précédents albums.

-the lord : Tu oublies de nous dire que tu as également chanté (rires). Qu’est-ce qui t’a poussé à le faire sur Angels Fall First ?
Tuomas Holopainen : C’était vraiment étrange. Je n’aime pas chanter et je déteste m’entendre. Pour Angels Fall First, c’était véritablement un cas de force majeure. Nous devions prendre un chanteur professionnel mais nous manquions de temps en studio et du coup j’ai dû m’y coller. J’ai demandé aux autres gars du groupe de le faire à ma place mais personne ne voulait (rires). Le résultat est là… assez pitoyable. Ce qui est fait est fait. J’ai appris de cette erreur et je n’ai plus ouvert ma bouche depuis !

Ajouté par Lonnie le 01.09.07article aussi disponible en:  | imprimer la version

(c)2006 Nightwish Bibliotheca
Nightwish-Bibliotheca.com is a project of Ever Dream Fanclub
Copyrights and trademarks for the photos, articles and other promotional materials are held by their respective owners.