Démarrer :: Tous les articles :: Ajouter un nouvel article :: Extended Search

Ajouter une nouvelle traduction

[traduction] Metal Hammer: High and Dry (2006-08) - Articles

[Original] Metal Hammer: High and Dry (2006-08) - Article
A l’apogée du succès, Nightwish ont perdu leur chanteuse et leur force d’impulsion. David MacNamee a parlé avec Tuomas Holopainen de comment le groupe prévoit de ne pas disparaître.

Il y a un moment incroyablement touchant dans le DVD de Nightwish de 2003, « End of Innocence », quand l’auteur compositeur pianiste et leader du groupe, Tuomas Holopainen, réfléchit tristement sur comment son inspiration artistique, son amour propre, la camaraderie et l’intégrité des membres du groupe se sont détériorées depuis la sortie de leur album « Oceanborn » en 1998. Corrompus, il croit, par le propre succès du groupe de métal symphonique Finlandais. « j’ai perdu beaucoup de ce qui faisait mon innocence » se lamente Tuomas. « Il y a deux choses que j’ai essayé de garder intactes. J’ai toujours été loyal, et j’ai été honnête dans ma musique. Deux chose que je ne compromettrai pas. Si je n’avais pas eu ça, la vie aurait même été plus acharnée. La musique elle-même est une chose tellement belle. »
La chanteuse de Nightwish, diva de quatre octaves, Tarja Turunen – prononcer Tar-eea : elle possède une beauté ensorcelante – est largement absente de ce documentaire.
« Plus tu passes de temps dans ce business, plus tu deviens cynique » me dit Tuomas. En ce moment, il n’a pas l’air particulièrement triste. Plutôt l’inverse. Il semble durci. « Tu arrêtes de croire les gens, d’une certaine façon. Et tu arrêtes aussi bien de croire en toi-même. Tu sais… tu essayes de rester neutre et pas calculateur, mais tout le monde autour de toi calcule beaucoup. C’est vraiment difficile. Le succès t’affecte d’une certaine façon, peu importe ce que tu essayes de faire. »
Est-ce que éliminer Tarja de Nightwish est une tentative d’exorciser la corruption influencée par le succès ? « C’est difficile à dire ». On l’entend légèrement mal à l’aise. « C’est toujours quelque chose dont je n’aime pas parler. Les gens ne réalisent pas à quel point ça fait mal. ».
Tout le monde sait ce qui s’est passé. Turunen a été virée via une lettre ouverte accusatrice postée sur Internet à la fin du dernier concert de Nightwish à Helsinki en octobre dernier – un concert qui, sans qu’elle ne le sache, serait le dernier de la chanteuse avec le groupe. La lettre était fondée sur le comportement de diva narcissique et soi-disant intimidant de la chanteuse et de son mari (manager), violemment à l’opposé de l’esprit de camaraderie de Nightwish.
Potentiellement, ça met fin à une ère dans le monde du métal. A l’époque de Oceanborn, une armada de groupes de rock avec un son similaire, des chanteuses type diva avaient envahi les charts et les médias rock. Les chanteuses de plusieurs de ces groupes - Leaves’ Eyes, Visions Of Atlantis, Elis, Forever Slave – sont à présent très souvent vues en blaguant comme des « nouvelles Tarja ». « Oui, Simone Simons de Epica, Amy Lee de Evanescence… A peu près dix d’entre elles ont déjà été annoncées comme étant notre chanteuse ! » dit Tuomas. « Ce sont toutes des femmes très biens, mais elles ont déjà leur propre groupe. C’est juste un jeu des médias – ils inventent ces articles. Vous ne devez vraiment rien croire si ce n’est pas déjà annoncé sur le site www.nightwish.com. »
Metal Hammer a déjà demandé à Cristina Scabbia de Lacuna Coil si elle était intéressée pour auditionner pour ce rôle. Dans l’esprit de beaucoup de gens, elle serait le choix le plus évident.
« Qu’est ce qu’elle a répondu » Il a l’air intrigué.
Elle semble avoir quelques soucis avec la façon dont vous avez fait les choses
« qu’est ce que tu veux dire ? La façon… ?»
La façon dont a été virée Tarja.
« Ouais, il semblerait que tout le monde ait une opinion là-dessus » grogne-t-il . « Les gens doivent nous croire lorsque nous disons que c’était le seul moyen de le faire. L’année dernière, j’y ai pensé tout le temps, chaque jour, nuit et matin. Je n’ai rien d’autre dans la vie en dehors de Nightwish – je n’ai même pas de famille. C’est vraiment très très important pour moi et je n’allait pas tout voir s’effondrer parce que 2 personnes avaient soudainement beaucoup de difficultés. »
Est-ce que tu te sens coupable ?
« Je ne me suis senti coupable à aucun moment, » énonce-t-il catégoriquement. « Mais c’est un sentiment de tristesse mêlée à du soulagement. Une sorte de douceur amère. »
Nightwish a déjà écouté plus de 400 démos de chanteuses potentielles mais ils n’ont encore auditionné personne.
La raison pour laquelle Tuomas parle à Hammer n’est pas d’annoncer qu’Evanescence ou autre a mordu la poussière du Syndrome de Transfert de Chanteuse. Il fait la promotion du nouveau dvd live, enregistré à Helsinki. Le dernier concert de Nightwish.
Comment te sens-tu en regardant le dvd maintenant ?
« Je me sens très fier. C’est la première chose. Je suis fier des gars. Je suis fier d’elle. »
Honnêtement, combien penses-tu que les appels pour Nightwish peuvent revenir à Tarja ?
« Je pense que c’était une grosse affaire, » admet l’auteur. « Elle était le point le plus reconnaissable du groupe – la voix et le visage. Elle avait un charisme immense et tout. Mais je pense aussi – sans vouloir me montrer égocentrique – je pense aussi que chaque morceau de musique commence toujours avec une bonne chanson. Peu importe que le chanteur soit bon ou pas, si tu interprètes une chanson nulle, ça rate toujours. Tu as besoin d’avoir la chanson. »
Mais… mais… mais. A cet instant, Tuomas laisse échapper un soupir exaspéré.
« En fait, il y a quelque chose qui fait un peu mal, » dit-il. « L’accusation que Nightwish ne sera rien sans Tarja, que Nightwish n’est qu’un groupe de métal dans la moyenne – rien d’extraordinaire, juste un groupe ordinaire de heavy métal. Je ne suis vraiment pas du tout d’accord sur ce point. Parce que même si on enlève la partie vocale et qu’on écoute la musique, je pense que c’est quelque chose d’unique.
« Tu sais, utiliser un orchestre et un Indien… tous ces trucs , » explique-t-il, ou essaye d’expliquer. Mais il est toujours un peu exaspéré.
Il a raison à cet égard. Etant donné la puissance de ce type de métal en particulier – où Nightwish est considéré comme fondateurs et leaders, et qu’ils ont eux-mêmes perfectionné ces dix dernières années – comme chanteuse, Turunen est devenue remplaçable. La vérité est que Simone Simons ou Amy Lee ou Cristina Scabbia pourraient pleurer les hymnes inconsolables de Tuomas pour évaporer l’innocence de la pop de wagnérien stormtrooper de Nightwish, et peu de gens verraient la différence, ils peuvent à présent faire leur choix parmi un nombre infini de « copies » de Nightwish.
Le problème est : le temps que Nightwish re-émerge - pas avant le fin de l’année – avec leur nouvel album et chanteuse, est-ce que ça intéressera encore quelqu’un ?
Les fans de métal se sont éloignés depuis quelques expériences de Tuomas avec formule et nom de marque – l’entrée de Nightwish à l’Eurovision en 2000, la reprise de Walking in the Air, ou la perplexe poésie en Indien (de John Two Hawks) de Once en 2004. Nightwish est un groupe qui a faux autant de fois qu’il a raison – bien qu’ils soient toujours glorieusement divertissants.
Tuomas a déjà écrit le prochain album de Nightwish et fait les démos – enregistrées et jouées entièrement par lui.
« La musique restera du heavy métal, » affirme-t-il. « C’est ce qu’est Nightwish. J’aimerais expérimenter un peu avec les parties vocales. Je ne penserais pas avoir un peu de … « soul touch ». Tu sais, comme Alicia Keys peut-être. »
Tuomas, sois honnête : ces temps-ci, pourquoi chacun critique Nightwish ?
« Bien, la vérité est que tu perds toujours quelqu’un, » reconnaît le Finlandais. « Tu sais, tu ne peux jamais contenter tout le monde. Tu fais juste la musique que tu aimes, toi. Je pense que tu dois être très égoïste. D’un certain côté, les fans apprécient l’honnêteté. Je n’ai jamais compris la façon dont certains groupes pensent qu’ils font la musique pour les fans, »dit-il. « Je ne pense pas que ça doit être comme ça. »

Ajouté par Emeraude le 12.12.06article aussi disponible en:  | imprimer la version

(c)2006 Nightwish Bibliotheca
Nightwish-Bibliotheca.com is a project of Ever Dream Fanclub
Copyrights and trademarks for the photos, articles and other promotional materials are held by their respective owners.